Une journée à Trieste

Nous ne sommes restés qu’une journée. Nous n’avons pas eu le temps de faire tout ce que nous avions prévu car pour cause, une fois les bagages déchargés, nous nous sommes aperçus que nous avions crevé ! Et changer la roue nous a pris bien plus de temps que ce que nous pensions et ce, malgré l’aide d’un garagiste super sympa !

Trieste est une ville portuaire à la frontière de la Slovénie, partagée entre son côté néoclassique et sa vieille ville médiévale.

Château de San Giusto **

Adresse : 3, Piazza della Cattedrale, Trieste
Prix : 5€

Le château se trouve tout en haut d’une colline (la colline de San Giusto) et offre donc un panorama sur toute la ville de Trieste.

Avant d’entrer, admirez au pied du château les restes d’un forum romain. Il faut savoir qu’à l’Antiquité, c’est sur cette colline que se trouvait un temple dédié à Jupiter, Junon et Minerve (Zeus, Héra, Athéna).

Puis découvrez pour 5€ l’intérieur du château, les murailles et le musée dont une grande partie est consacrée à l’artillerie de l’époque et contient également quelques belles peintures. En entrant, vous tomberez sur Micheze et Jacheze, les deux jacquemarts de la ville de Trieste que l’on retrouve à l’hôtel de ville et qui sonne, là-bas, l’heure depuis 1876. Parcourez aussi les murailles pour trouver l’endroit avec la meilleure vue : 360° sur la ville de Trieste.

Cathédrale San Giusto **

Adresse : 2, Piazza della Cattedrale, Trieste
Prix :
Gratuit

Construite sur les restes du temple dédié à Jupiter, Héra et Minerve, cette Cathédrale date du XIème siècle.

A l’extérieur, jetez un œil sur l’imposante rosace et prenez le temps de regarder la sobriété de la façade qui, elle, date du XIVème siècle.

A l’intérieur, retrouvez la sobriété de la façade et dirigez vous sur la droite vers la chapelle qui contient des reliques sacrées dont celle de San Giusto, le patron de Trieste. Vous pourrez également voir un joli baptistère roman. Admirez également la mosaïque du XIIIème siècle représentant la Vierge Marie avec San Giusto.

Piazza dell’Unità d’Italia : ***

Rendez-vous ensuite dans la ville même de Trieste et plus précisément sur l’immense place dell’Unità d’Italia considérée encore aujourd’hui comme l’une des plus belles places d’Europe. Sur trois de ses côtés se trouvent des monuments de style néoclassique autrichien.

Face à vous, l’hôtel de ville (palais del municipio) qui date de 1875 et qui comporte une tour centrale avec des jacquemarts qui sonne l’heure depuis sa construction ou presque ! (1876). A gauche, le palais du gouvernement qui date, lui, de 1905 et à droite, le palais de Llyod mais aussi le Palais Pitteri, la Casa Stratti et le Palais delle Assicurazioni Generali. Derrière vous, la mer Adriatique.

Au centre de la place, devant l’hôtel de ville, allez admirer la magnifique fontaine des quatre continents datant de 1751 et qui rappelle l’importance du commerce maritime pour la ville de Trieste au XVIIIème siècle. Pourquoi 4 continents et non pas 5 ? Parce que l’Océanie à cette époque n’était pas encore vraiment explorée. Les 4 continents personnifiés sont donc l’Afrique, l’Amérique, l’Asie et l’Europe.

La colonne à la droite de la fontaine représente Charles de Bourbon qui est inhumé dans la Cathédrale San Giusto au côté de son épouse (Caroline de Bourbon).

Piazza della Borsa : **

Dirigez vous vers la Piazza della Borsa, la deuxième place la plus importante de Trieste après celle de l’Unità d’Italia. Entre les deux places se trouvait à l’époque la porte de Vienne.

Un cadran solaire se trouve sur cette place. Placez vous sur la ligne du milieu à côté de la date à laquelle vous êtes et votre ombre vous donnera l’heure. Pour obtenir l’heure exacte, ajoutez ou soustrayez les minutes indiquées. Ajoutez une heure si vous êtes à l’heure d’été.

Cette place très colorée avec des bars animés est vraiment un bel endroit pour prendre un verre.

Cadran solaire de la Piazza della Borsa

Le grand canal : **

Allez vous promener le long du canal qui mène à l’église Sant’Antonio et qui, à l’époque, était un important lieu de commerce. Aujourd’hui, il ne sert plus mais reste un endroit de promenade très agréable pour les habitants de la ville.

Pour ceux qui aime la littérature, vous pouvez aller dire bonjour à la statue de l’Irlandais James Joyce, auteur notamment de Dubliners.

Le grand canal

Eglise San Spiridione, extérieur : **

Adresse : 12, Via Genova

Cette église connue en français sous le nom de l’église de la Trinité et de Saint Spiridion est de style orthodoxe et beaucoup plus rococo que la Cathédrale de San Giusto mais nous n’avons pas pu la voir car elle était fermée !
De l’extérieur, nous avons pu admirer les différents dômes bleus ainsi que de belles mosaïques sur la façade.

Eglise San Spiridione

Baignade :

Nous avons absolument voulu nous baigner et nous sommes donc allés à la plage Barcola. Ne vous attendez pas à avoir un sable blanc et fin : il s’agit en réalité d’une plage en bitume. Le parking est payant, il y a peu de places et la police passe verbaliser très régulièrement.

PLOUF !

Ce que nous n’avons pas fait mais vous conseillons de faire :
– Le château Miramare et son parc (Adresse : Viale Miramare)
– Le Théâtre Romain (Adresse : Via del Teatro Romano)
– La Molo Audace : jetée de 200 mètres (Piazza dell’Unità d’Italia)

Publié par Berebee

Voyager, vivre, tester, rire, recommencer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :