Road-trip : 3 jours en Sicile

Nous sommes partis en Sicile en Mai 2019 trois jours pleins.

Pour voir plus en détail les journées, cliquez dessus !

Jour 1 : Visite de la ville de Palerme

– Cathédrale de Palerme
– Palais des Normands
– Beaucoup d’églises
– Place Quattro Canti
– Fontaine Pretoria et place Pretoria
– Théâtre Massimo

Jour 2 : En route vers Agrigento !

– Scala dei Turchi
– Agrigento et ses temples
– Cefalù

Jour 3 : Aux alentours de Palerme :

– Monreale
– Palerme (Le Palais de la Zisa, le cimetière des Capucins, Jardin Botanique de Palerme, marché Ballaro)
– Plage de Mondello

TIPS :
1. Louez une petite voiture : les rues sont très étroites et très souvent, il est difficile de circuler
2. Prenez une assurance si vous louez une voiture : en effet, il est utile de pouvoir forcer le passage en Sicile si vous voulez avancer. Résultat : nous avons vu des accrochages tous les jours.

Notre trajet :


=> Jour 1 : Palerme <=

Visite de la Cathédrale de Palerme ****

Adresse : Via Vittorio Emanuele, Palerme
Prix : 5€

Elle se trouve dans le quartier de Monte Di Piata, dans le vieux Palerme.
Nous avons choisi le ticket à 5€ qui inclut :

  • La crypte
  • Le trésor : on y trouve notamment une couronne trouvée dans la tombe de Constance II d’Aragon (que l’on retrouve parmi les tombes).
  • Les tombes : des sarcophages et des chapelles de rois et d’empereurs tels que Henri VI ou Frédéric II ainsi que les tombes de leurs épouses.
  • Les terrasses : ce que nous avons préféré. Un bon moyen d’avoir une vue globale de la ville de Palerme et de se repérer avant de commencer à se promener au gré de vos envies. A noter que pour monter, un horaire vous est donné puisque le nombre de personnes sur les toits est limité et que pour y accéder, il s’agit du même chemin que pour descendre !

Visite du Palais des Normands et de la Chapelle Palatine ****

Adresse : 1, Piazza Indipendenza
Prix : 8,50€

Le Palais des Normands, ou Palais Royal se situe à quelques rues de la Cathédrale.
Le site est classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité. C’est une visite à ne pas manquer !

L’entrée coûte 8,50€. Pour ce prix vous avez accès à tout le palais et donc à l’incontournable Chapelle Palatine et aux jardins extérieurs.

  • Les sous-sols : on y trouve des murailles punico-romaines qui remontent au Vème siècle avant JC.
  • Le rez-de-chaussée : Il comporte les salles du Duc de Montalto avec de très belles fresques. Juste après, vous avez accès à la cour Maqueda qui vaut la peine de s’arrêter pour admirer l’architecture du monument avec ses loggias.
  • Le 1er étage : si vous avez peu de temps, c’est ici que se trouve la Chapelle Palatine, un véritable coup de cœur pour nous ! On peut y admirer les styles byzantins, arabes et latins… C’est grandiose !
  • Le 2ème étage : sans détailler, c’est là que vous pourrez voir la salle d’Hercule, celle des vice-rois et la salle pompéienne. On y trouve également une salle des vents (très pittoresque), la salle de Roger (en hommage à Roger II) et la salle Chinoise.
  • Les jardins botaniques : bien plus petits que ce que nous pensions. Nous nous attendions à mieux après la visite du Palais.

Eglises :

Adresses :
Eglise Santissimo Salvatore : 392, Via Vittorio Emanuele
Eglise San Cataldo : 1, Piazza Bellini
Eglise del Gesù : 21, Piazza Casa Professa

Prix : 1 ou 2€ par église

Nous avons visité énormément d’églises lors de cette journée. Beaucoup se trouvent dans ou proche de la rue principale Emanuele. Contrairement à d’autres coins d’Italie, les visiter vous coûtera entre 1€ et 2€. Voici notre top 3 (il y en a pour tous les goûts) :

  1. Eglise Santissimo Salvatore : Nous vous laissons découvrir l’intérieur par vous-même mais il nous a beaucoup plus. Nous avons aussi décidé de grimper sur la terrasse pour pouvoir admirer la Cathédrale de haut. Nous l’avons aperçue mais nous étions un peu loin.
  2. Eglise San Cataldo : Classée au Patrimoine Mondiale de l’Unesco, elle dénote des autres églises par son côté sobre, loin des dorures et du style rococo.
  3. Eglise del Gesù : Cette fois, la décoration est très chargée avec des peintures du sol au plafond !

Place Quattro Canti : **

Assez rapide à faire, il s’agit d’une place octogonale de style baroque. Elle alterne entre quatre rues (dont les deux principales) et quatre façades sur lesquelles on trouve des blasons royaux. Elle se situe au centre de la ville de Palerme.

Place Quattro Canti

Place Pretoria et sa fontaine : **

Elles se situent à quelques mètres de la place Quattro Canti. Les sculptures de la fontaine réalisée par Francesco Camilliani représentent des humains, des sirènes, des nymphes et ses satyres. En raison de leur nudité, cette place a été surnommée Piazza de la Vergogna : Place de la Honte.

Fontaine Pretoria

Théâtre Massimo : ****

Adresse : Piazza Verdi
Prix : 8€

Nous avons choisi de découvrir le théâtre Massimo avec une visite guidée (8€ par personne) et nous n’avons pas regretté ! Nous avons déambulé le long des différentes pièces (grandioses !) du théâtre pour avoir droit, à la fin, à une répétition de l’orchestre qui allait se produire le soir même. Une véritable chance pour nous !

=> Jour 2 : En route vers Agrigento <=

Ce jour là, nous avons décidé d’aller dans le sud de la Sicile, et plus précisément à Agrigento. Nous nous sommes arrêtés à l’aller à la Scala dei Turchi et au retour à Cefalù.

A noter que la route pour aller de Palerme à Agrigento n’est pas très bonne, elle est faite de viaducs qui ne sont pas tous en bon état.

La Scala dei Turchi : *** (Realmonte, Agrigente)

Adresse : Realmonte, Agrigente

Nous avons admiré cette merveille de la nature en route. Après avoir trouvé un endroit pour se garer (il y a du monde), nous avons profité de la vue entre falaise blanche faite de calcaire et mer d’un bleu turquoise : le contraste est saisissant.

Le coin histoire : La Scala dei Turchi, littéralement « L’Escalier des Turcs », vient d’une légende qui raconte qu’autrefois, les Turcs utilisaient l’érosion naturelle de la falaise comme escaliers afin de pouvoir atteindre la terre sicilienne !

La Scala dei Turchi

Agrigento ****

Parking : intersection entre la rue Efebo et la Viale Cadutii di Marzabotto

Prix : 12€ pour la vallée des temples (billet simple)

Pour accéder à la vallée des temples à partir du parking payant (intersection entre la rue Efebo et celle Viale Caduti di Marzabotto), vous avez deux possibilités :
– celle des sportifs qui consiste à tout grimper et redescendre à pied,
– et la nôtre qui consiste à prendre un taxi qui nous pose tout en haut de la vallée et à redescendre tranquillement (évidemment, le taxi payant !)

TIP : Pour éviter d’avoir à payer le taxi en entier, trouvez des voyageurs avec lesquels vous pourrez partager le prix !

En ce qui concerne les prix :
12€ (tarif normal)
– tarif réduit 7€ (pour les 18-25 ans de l’UE)
– gratuit pour les -18 ans.

Vous avez deux possibilités d’entrée :
– Celle vers le Temple de Junon à l’est (celle que nous avons prise)
– Celle de la Porta Quinta (à l’ouest)
Pour être honnête, cela ne change pas grand chose, le parcours étant le même.

Pendant cette petite randonnée, vous aurez l’occasion de découvrir huit temples en plus ou moins bon état car construits entre 510 et 430 avant JC.

TIP : Vous pouvez choisir d’apporter votre pique-nique ou de manger dans l’un des points de restauration que propose le site.

Notre préféré a été le Temple de la Concorde avec une statue d’Icare à ses pieds. Il est extrêmement bien conservé et vous fait comprendre l’importance qu’avaient les Dieux lors de l’Antiquité. La taille des colonnes du Temple de Zeus vous fait aussi vous sentir tout petit !

Cefalù : **

Adresse :
Cathédrale Duomo di Cevalù : Piazza del Duomo

Petite ville sympathique à une heure à l’est de Palerme. Nous nous sommes garés en dehors de Cefalù car nous ne trouvions pas de place. Qu’à cela de tienne : nous marchons !

Nous y avons fini notre journée sous un beau soleil. Deux étapes incontournables dans cette ville :

  • La Cathédrale Duomo di Cefalù (Piazza del Duomo) qui se situe en haut de la vieille ville. Une fois arrivés, vous pourrez continuer de monter des marches car vous aurez accès à la tour de la cathédrale (payant). Un magnifique point de vue sur l’intérieur de cette cathédrale style normand vous attend, ainsi que sur la jolie ville de Cefalù.
  • La plage : Cefalù est une station balnéaire et nous avons décidé de profiter du sable et de nous tremper les pieds pour clore cette belle journée.

TIP : La ville n’est pas très grande, profitez de votre grimpette direction la cathédrale pour vous perdre dans les ruelles.

=> Jour 3 : Aux alentours de Palerme <=

Pour ce dernier jour, nous avons pris la voiture pour découvrir les alentours de Palerme.

Monreale: ***

Adresse :
Cathédrale de Monreale : 1, Piazza Guglielmo II
Prix : 4€

Monreale se situe à une demi-heure en voiture de Palerme mais ce n’est pourtant qu’à 15 km !

Ce que nous voulions absolument voir dans cette ville est la Cathédrale de Monreale (Piazza Guglielmo II) qui est exceptionnelle car elle est couverte de mosaïques, du sol au plafond !
Vous pouvez la visiter pour 4€ et c’est gratuit pour les moins de 10 ans.

Dans cette cathédrale, en plus des mosaïques byzantines, vous pourrez grimper sur la terrasse qui offre un panorama sur la ville de Palerme qui s’étend à perte de vue sous vos yeux : splendide !

Il est également possible de déambuler dans le cloître de la cathédrale, un lieu calme et propice à la réflexion. Pour notre part, nous ne l’avons vu que du haut.

Palerme

Nous sommes retournés à Palerme avec pour but les Catacombes de Palerme, le Palais de la Zisa, le marché Ballaro et les jardins botaniques. Autant vous prévenir, ce retour à Palerme nous a bien moins plu que notre première fois !

Adresses :
La maison de la Zisa : Piazza Zisa
Le marché Ballaro : Piazza Ballaro
Le cimetière des Capucins : 1, Piazza Cappuccini
Les jardins botaniques : 2, Via Lincoln

Prix :
Le cimetière des Capucins : 3€
Les jardins botaniques : 5€

  • Le Palais de la Zisa :

Le palais était fermée, nous n’avons donc pu voir que les extérieurs. Toutefois, ce n’était pas très bien entretenu et très vide. Peut-être est-ce dû à la période de l’année. Toujours est-il que nous ne nous sommes pas attardés.

Si cela vous intéresse, c’est un ancien château de la seconde moitié du XIIème siècle. Aujourd’hui, le bâtiment abrite un musée d’art consacré à l’islam.

La maison de la Zisa
  • Le marché Ballaro :

Nous ne savons pas si c’est l’heure à laquelle nous sommes arrivés mais nous avons été déçus par ce marché. Ne vous attendez pas à l’ambiance des marchés provençaux ! La viande est exposée à même les tables, les odeurs sont loin de celle du marché aux fleurs de Nice et vous devez sans cesse vous écarter pour laisser passer les scooters qui roulent sans faire attention. Pour faire bref, nous ne nous sommes pas senti à l’aise dans cet environnement.

  • Le Cimetière des Capucins : **

Parfois, nous nous demandons encore pourquoi nous sommes allés là-bas … Toujours est-il que, si vous avez le cœur bien accroché et que vous ne craignez pas les morts, cette visite est faite pour vous. Cependant, nous la déconseillons avec des jeunes enfants.

Pour 3€, descendez dans les Catacombes et perdez vous au milieu des morts, tous plus ou moins bien conservés, en habits d’époque (il s’agit d’aristocrates siciliens). Le plus vieux d’entre eux date du XVIème siècle ! Le « clou de la visite », une petite fille de deux ans, décédée en 1920 mais tellement bien conservée qu’on croirait qu’elle dort. Son visage est très bien préservé et ses organes (qu’on ne voit pas, bien sûr) sont intactes !

Les photos sont interdites sous peine de se faire sortir illico presto des Catacombes (il y a des caméras de surveillance un peu partout).

  • Les jardins botaniques : Orto Botanico

Clairement, nous vous déconseillons d’aller là-bas. Les gens à l’accueil sont désagréables, les plantes sont en mauvais état, les points d’eau non entretenus. Tout semble délabré et à l’abandon.

Si toutefois vous voulez y aller pour 5€ par personne, vous pourrez profiter du potentiel non exploité par le parc, notamment un magnifique ficcus macrophylla qui aurait plus de 175 ans. Il culmine à trente mètres de haut et s’étend sur des mètres. Impressionnant ! En tout, plus de dix mille espèces de plantes se trouvent dans ce parc (mais encore une fois, beaucoup semblent desséchées voire mortes).

A noter qu’il se situe à côté d’une université dans laquelle il est possible d’entrer rapidement pour voir les bâtiments de plus près.

Le fameux Ficcus Macrophyllia

Mondello : ***

Clairement, nous n’avons pas vu la ville mais nous avons profité de la fin de ce séjour pour aller sur la plage. Le meilleur moment de la journée pour moi !

Mondello est une station balnéaire qui se trouve au bord de la mer Tyrrhénienne et qui propose des randonnées dans la réserve naturelle de Capo Gallo. De là, vous pourrez avoir une vue panoramique sur la mer. Mais nous ne pouvons pas vous en dire plus car nous ne l’avons pas fait !

Au mois de mai, tout était parfait car il n’y avait pas grand monde, les serveurs étaient adorables et les cocktails bien rafraîchissants ! En plus, le soleil était de nouveau au rendez-vous pour clore en beauté ces trois jours.

Road-trip : 7 jours en Slovénie

Nous sommes partis en Slovénie lors d’un road-trip de 21 jours : 7 jours en Italie, 7 jours en Slovénie, 6 jours en Croatie et 1 jour en Autriche. La Slovénie a été un véritable coup de cœur pour nous : entre la tranquillité des villes, les paysages incroyables et la gentillesse des gens, il faut dire que ce n’est pas difficile de tomber sous le charme !

Alors, si vous aussi, vous souhaitez partir 7 jours en Slovénie, voilà un programme fait pour vous !

Pour plus de détails, cliquez sur ce qui vous intéresse.

JOURS 1 & 2 : LJUBLJANA

  • Office de tourisme : pour récupérer les plans de la ville et de la Slovénie, ainsi que les bons plans du moment (adresse : 10, Krekov trg)
  • Place des Congrès : pour admirer le château, flâner dans le petit parc et profiter de l’architecture slovène en passant par l’université de Ljubljana ou devant le bâtiment qui abrite l’orchestre philharmonique slovène (adresse : 13, Kongresni trg)
  • Marché central : pour découvrir les coutumes des Slovènes, leur nourriture, … (adresse : 1-7 Adamič Lundrovo Nabrežje)
  • La Cathédrale de Ljubljana : pour être impressionné par la richesse de l’intérieur et par son dôme vert (adresse : 1, Dolnićarjeva ulica)
  • Quai de la Ljubljanica jusqu’au pont des dragons : pour flâner et prendre du bon temps dans les restaurants et sur les terrasses des bars (et un peu aussi pour vous prendre pour Daenerys Targaryen !)
  • Les trois ponts – Tromostovje : l’endroit parfait si vous voulez toujours revenir sur vos pas sans que personne ne s’en rende compte ! (adresse : 1-2 Prešernov trg)
  • L’église Franciscaine de l’Annonciation : pour découvrir la religion en Slovénie. (adresse : 4, Prešernov trg)
  • Musée des illusions : pour vous amuser surtout si vous avez des enfants : (adresse : 13, Kongresni trg)
  • Le pont des bouchers : pour marquer votre amour comme sur le pont des Arts à Paris mais surtout pour pouvoir jeter un œil sur le pont des dragons situé à 50 mètres. (adresse : 49-65 Petkovškovo nabrežje)
  • Château de Ljubljana : pour pouvoir avoir un point de vue imbattable sur la capitale (adresse : 1, Grajska Planota)
  • Galerie Nationale de Slovénie : Pour admirer des peintures slovènes. (adresse : Prešernova cesta 24)

JOUR 3 :

  • Lac de Bled : Pour randonner dans un cadre magnifique avec une vue incroyable comme récompense à la fin !
  • Gorges de Vintgar : Pour se promener au milieu des gorges au bruit de l’eau qui coule.
  • Cascade de Slap Peričnik : Pour se rafraîchir derrière une chute d’eau de plus de 50 mètres ! Et pourquoi pas repartir pour une petite rando (si vous n’êtes pas trop mouillé !)
  • Lac de Bohinj : Pour terminer la journée tranquillement dans un cadre merveilleux et se baigner au soleil.

JOUR 4 :

  • Château de Predjama : Pour découvrir comment les Slovènes vivaient dans leur château troglodyte.
  • Piran : Pour découvrir une ville haute en couleurs et se baigner dans les eaux chaudes de la mer adriatique.

JOUR 5 :

  • Velika Planina : Une randonnée dans les hauteurs de la Slovénie où la vie semble s’être arrêtée dans ce paysage à couper le souffle.

JOUR 6 :

JOUR 7 :

  • Départ

Ce que nous n’avons pas fait mais vous conseillons de faire :
– L’ascension du mont Triglav à 2864 mètres : pour les plus courageux, c’est une véritable tradition en Slovénie.
– La ville de Maribor : la deuxième plus grande ville de Slovénie.
– La ville de Ptuj : une petite ville avec son château perché sur une colline.

Notre trajet :

Road trip de 6 jours

Les 10 choses à ne pas rater à Ljubljana

Nous sommes partis 7 jours en Slovénie en été 2018 et sommes restés 3 jours dans la magnifique ville de Ljubljana. Bien évidemment 3 jours, ce n’est pas assez pour découvrir tous les recoins de cette capitale. Voilà donc les 10 choses qui pour nous sont incontournables à Ljubljana (d’après notre expérience).

Et pour voir notre road-trip en Slovénie, c’est ici : 7 jours en Slovénie

  1. Visiter le château de Ljubljana
  2. Découvrir la Cathédrale de Ljubljana
  3. Traverser le pont triple et se retrouver sur la Place Prešernov
  4. Manger une glace chez Cacao
  5. Se promener dans le Parc Tivoli
  6. Louer un vélo et pédaler dans la vieille ville en mode Slovène
  7. Se prendre en photo sur le pont des dragons
  8. Se cultiver à la Galerie Nationale de Slovénie
  9. Flâner sur le marché central
  10. Admirer l’église franciscaine de l’Annonciation
  11. Bonus : Perdre la tête au musée des illusions

1. Visiter le château de Ljubljana :

Adresse : 1, Grajska Planota
Prix :
Funiculaire + Château : 13€
Château seul : 10€

Le château de Ljubljana se trouve au-dessus de la colline depuis plus de neuf siècles. Pour y accéder, deux solutions : le funiculaire ou vos jambes. Pour notre part, nous avons opté pour la deuxième solution.

Une fois arrivé, vous pourrez admirer la plus belle vue de Ljubljana depuis la tour d’observation ou le mur d’enceinte. Puis, crapahutez dans le château pour découvrir l’histoire de la Slovénie ou le musée de la marionnette. Enfin, pour vous amuser, découvrez l’histoire de la ville à travers un moment ludique : essayez de sauver un dragon au jeu « L’Evasion du château ».

Vue de Ljubljana depuis le château

2. Découvrir la Cathédrale de Ljubljana :

Adresse : 1, Dolnićarjeva ulica

Auparavant, il y avait à cet endroit une basilique qui a pris feu en 1361. Plus tard, en 1469, la Cathédrale a vu le jour sous la forme que nous connaissons aujourd’hui : une croix latine avec deux chapelles latérales.

A l’extérieur, admirez la coupole verte mais aussi le portail qui représente l’histoire de la Slovénie et la porte latérale qui représente des évêques sculptés. A l’intérieur, admirez les fresques mais surtout les statues des évêques, impressionnantes par leur taille.

3. Traverser le pont triple et se retrouver sur la Place Prešernov

Adresse : 1-2 Prešernov trg

Le pont en pierre central date de 1842 (autrefois, c’était un pont en bois). Plus tard, en 1929 et 1932, les deux autres ponts ont été ajoutés. Contrairement à l’autre, ils étaient uniquement destinés aux piétons, tandis que le pont central était un lieu de passage incontournable pour le commerce.

Une fois sur la place Prešernov, perdez la tête avec une météo complètement folle : passez une ligne et retrouvez-vous sous la pluie pour retrouver le soleil deux mètres plus loin. Un petit clin d’œil rigolo de la part de la ville pour dire que le temps change très vite à Ljubljana.

4. Manger une glace chez Cacao

Adresse : 3, Petkovškovo Nabrežje

Cacao est l’endroit où vous devez absolument aller si vous voulez manger une glace (sachant que la ville compte beaucoup de glaciers) ! Il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix, pour les allergiques, pour les vegans … Bref, vous y trouverez forcément votre bonheur !

En plus de glaces à vous damner, vous pourrez profiter du cadre que propose ce glacier en dégustant vos boules au bord de la Ljubljanica !

TIP :
Prenez votre mal en patience car l’attente peut être longue pour avoir une place en terrasse, mais ça en vaut le coup !

5. Se promener dans le Parc Tivoli

Adresse : Pod Turnom

Le Parc Tivoli est le parc dans lequel les Slovènes se retrouvent entre amis ou en famille pour passer un moment de calme. Un véritable lieu de tranquillité et de nature au milieu de la capitale slovène. C’est le plus grand parc de Ljubljana avec une superficie de près de 5 km² !

Au milieu des fleurs, des statues et des fontaines, vous aurez peut-être même la chance de tomber sur une exposition de photos dont les thèmes changent régulièrement.

6. Louer un vélo et pédaler dans la vieille ville en mode Slovène

Adresse : 10, Krekov trg
Prix :
moins de 2 heures : 2€
Une journée (+ de deux heures) : 8€

Pédaler en Slovénie c’est comme prendre la voiture pour faire 100 mètres aux USA : tout le monde le fait !

Pour louer un vélo en Slovénie, vous avez deux solutions :

  • la première consiste à louer un vélo en libre-service comme le font la majorité des Slovènes. Nous avons tenté l’expérience avec l’aide d’une Slovène mais ça n’a pas été très concluant. Il faut se rendre sur plusieurs sites internet exclusivement en slovène et reposer régulièrement son vélo.
  • la deuxième solution est de vous rendre à l’office de tourisme situé 10, Krekov trg. Là, vous pourrez louer des vélos pour 2€. Nous avons opté pour ce choix.

Nous sommes ainsi partis dans un périple autour des différents parcs, de l’étang mais aussi de la vieille ville. Autant vous dire que en deux heures, nous n’avons pas chômé !

7. Se prendre en photo sur le pont des dragons

Adresse :  2, Resljeva cesta

Le dragon est l’emblème par excellence de Ljubljana.

Pourquoi un dragon ?
La légende raconte que la capitale slovène aurait été fondé par Jason, auteur du vol de la Toison d’Or. Sur le chemin du retour vers la Grèce, il aurait remonté le fleuve Ljubljanica avec ses camarades, les Argonautes. En arrivant à sa source, ils auraient été surpris par le dragon. Jason l’aurait alors combattu puis tué.

Au fur et à mesure, l’image du monstre du dragon s’est transformée jusqu’à devenir l’animal protecteur de la ville, représentant le pouvoir, le courage et la sagesse.

Les habitants de Ljubljana aiment beaucoup leur dragon et vous pouvez le trouver à de nombreux endroits, notamment sur le fameux pont des dragons où il est représenté sur chaque colonne.

8. Se cultiver à la Galerie Nationale de Slovénie

Adresse : Prešernova cesta 24
Prix : 10€

La Galerie Nationale de Slovénie comporte énormément d’oeuvres qui datent du Moyen-Age au XXème siècle. En plus d’oeuvres européennes, on trouve bien évidemment beaucoup de peintures slovènes !

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter la page du musée : Galerie Nationale (en anglais)

Ivana Kobilca, Près du puits, 1889

9. Flâner sur le marché central

Adresse : Places Vodnikov et Pogačarjev

Le marché central est composé d’un marché en plein air (Places Vodnikov et Pogačarjev) et de deux marchés couverts : un qui relie les deux places entre elles et l’autre au bord de la Ljubljanica.

On y trouve de tout et n’importe quoi : de la cuisine de rue, des ventes de livres, des souvenirs, de la nourriture … c’est un véritable bazar de couleurs qui s’ouvre sous vos yeux.

10. Admirer l’église franciscaine de l’Annonciation

Adresse : 4, Prešernov trg

Cette église rouge imposante se trouve pile en face du pont triple. Elle fut édifiée dans la deuxième partie du XVIIème siècle. Au-dessus, on retrouve la plus grande statue de la Vierge Marie à Ljubljana. En cuivre, elle protège la ville slovène et ses habitants. Pas étonnant que cette église lui soit dédiée !

A l’intérieur, l’hôtel du XVIIème siècle est assez impressionnant. Il vaut la peine de prendre le temps d’admirer les fresques aux murs datant de la fin du XIXème siècle ainsi que celles du plafond, plus récentes puisqu’elles ont été peintes en 1935-1936. C’est donc une succession de siècles qui se succèdent à l’intérieur sans pour autant omettre une continuité évidente de style.

11. Perdre la tête au musée des illusions (Bonus)

Adresse : 13, Kongresni trg
Prix : 9,95€

Venez vous amuser au Musée des illusions et parcourez les différentes salles pour jouer des tours à votre cerveau et à vos yeux.

Parmi les plus drôles, la salle avec le vortex (impossible de marcher droit !), la salle d’anti-gravité ou encore les salles avec des illusions d’optiques et des hologrammes.

De quoi passer un bon moment qui satisfera les petits comme les grands !

Les 7 lieux incontournables de Slovénie

Si la Slovénie n’est pas le premier pays auquel on pense pour faire du tourisme c’est dommage car ce petit Etat du sud est de l’Europe renferme de nombreux bijoux naturels. Petit tour des incontournables des lieux à couper le souffle.

  1. Respirer l’air pur de la Velika Planina
  2. Admirer la vue du lac de Bled
  3. Se promener le long des gorges de Vintgar
  4. Vivre une expérience médiévale au château troglodyte de Predjama
  5. Se baigner dans le lac de Bohinj
  6. Profiter du soleil dans la ville de Piran
  7. Passer derrière la cascade de Slap Peričnik

1. Respirer l’air pur de la Velika Planina

Adresse :
Parking : Dolina Kamniške Bistrice, Stahovica

Prix :
Téléphérique : 17€ (aller-retour en été)

La Valika Planina n’est pas le lieu auquel on pense en premier quand on parle de la Slovénie et pourtant c’est un lieu incontournable pour ceux qui aiment les grands espaces et les paysages à couper le souffle.

Pour y accéder, rendez-vous au parking Kamniška Bristrica pour prendre le téléphérique puis continuez votre route avec un télésiège pour avoir la vue la plus imprenable sur les montagnes. Si vous êtes courageux, vous pouvez également faire cette ascension à pied mais le télésiège permet aussi d’avoir une vue en hauteur ce que ne permet pas la marche à pied.

Une fois sur place, randonnez jusqu’au petit village encore préservé à ce jour (composé de quelques chalets), puis jusqu’à la chapelle qui surplombe le tout (reconstruite en 1988 car incendiée par les Allemands à la fin de la Seconde Guerre Mondiale). Sur votre route, vous rencontrerez certainement de belles vaches. Pour vous remettre de cette belle randonnée, allez déguster un plat typiquement slovène dans un des quelques points de restauration.

2. Admirer la vue du lac de Bled

Adresse :
Parking :
Veslaška promenada 1, Bled
Prix :
Parking: 2€ par heure

Bled se situe dans le nord ouest du pays. Son lac et la vue plongeante sur celui-ci est un incontournable si vous allez en Slovénie. Les habitants et les touristes ne s’habituent jamais à la beauté que ce paysage offre et ce, par toute saison. Petit coup d’œil sur ce bijou slovène…

Lorsque vous arrivez à Bled, ne suivez pas la majorité des touristes qui se dirigent d’emblée vers le château. Conduisez jusqu’à la pointe à l’ouest du lac et garez vous sur le parking (payant) situé à côté du camping de Bled. De là, revenez sur vos pas en longeant les berges du lac. Prenez le premier sentier sur la droite qui monte dans la colline et préparez-vous à souffrir ! En vrai, la montée se fait tranquillement mais à la fin, des escaliers viennent vous couper les jambes. Continuez de grimper jusqu’à ne plus pouvoir et là, savourez votre récompense : une vue merveilleuse sur le lac, son île avec son église et le château de Bled. Un moment magique pendant lequel vous avez l’impression que le temps s’est arrêté !

Si vous le désirez, vous pouvez en redescendant aller vous baigner dans le lac de Bled ou tout simplement vous faire bronzer sur la plage (en herbe) devant le camping.

3. Se promener le long des gorges de Vintgar

Adresse : 80 Podhom, Zgornje Gorje
Prix : 10 €

Situées à 4 km du lac de Bled, les gorges de Vintgar sont une véritable pépite qui encore aujourd’hui nous rappelle de merveilleux souvenirs. Pour vous y rendre, tournez à droite environ 500 mètres avant d’arriver au lac de Bled puis prenez la direction du village de Zasip.

Prenez votre billet d’entrée et partez pour une randonnée de 1h30 sur des passerelles en bois à travers les gorges et la rivière qui vous accompagne, tantôt calme et sinueuse, tantôt torrentielle. Au rythme de l’eau, promenez vous dans ce canyon exceptionnel où la couleur émeraude de la rivière Radovna contraste avec les parois des roches qui culminent à une hauteur de 100 mètres (au maximum).

TIPS :
1. Il n’y a qu’un point de restauration à la fin de la randonnée, vous pouvez donc emmener un pique-nique mais s’il vous plait, ne laissez rien derrière vous !
2. Il est possible de se baigner à la fin de la randonnée : pensez à prendre votre mailllot de bain !

4. Vivre une expérience médiévale au château troglodyte de Predjama

Adresse :
1 Predjama, Planina
Prix :
Le château : 13,80 € (basse saison) 14,90€ (haute saison)
La grotte : 25,80€ (basse saison) 27,90€ (haute saison)

Château + grotte : 35,70 € (basse saison) 38,50€ (haute saison)
Grotte + château + vivarium + expositions 41,90€ (basse saison) 45,60€ (haute saison)

Ce château incroyable construit à cœur de roche il y a plus de 800 ans est le plus grand château au monde construit dans une grotte. D’ailleurs, il est même dans le Livre des Records (le Guinness Book).

Ce château est une véritable inspiration et notamment dans le monde des arts puisque de nombreux réalisateurs et auteurs s’en sont inspirés. Parmi eux … Georges R.R. Martin, l’auteur de Games of Thrones.

A 10 minutes du château, vous pouvez visiter la grotte de Postojna (avec un guide) à bord d’un train électrique puis à pied ; vous y découvrirez également un vivarium qui présente les différentes espèces de faunes et de flores présentes dans la grotte mais non visibles pendant la visite (ou alors jouez au loto car c’est très rare !)

Vous pourrez également voir les différentes expositions proposées : l’exposition « Grotte du Karst », l’exposition « La vie au cours des milliards d’années » et l’exposition sur « Les papillons du monde ».

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel (en français) : Château de Predjama

Le Château troglodyte de Predjama

5. Se baigner dans le lac de Bohinj

Adresse :
Parking du camping Kamp Slatorog : 5 Ukanc, Bohinjsko Jezero

Le lac de Bohinj n’a rien à voir avec le lac de Bled, bien que les deux soient situés dans le parc naturel du Triglav. Contrairement au lac de Bled, le lac de Bohinj est resté très sauvage, ce qui charme les touristes qui viennent s’y aventurer. Pour faire de belles randonnées dans un cadre naturel, foncez au lac de Bohinj : vous ne serez pas déçus !

Nous ne nous sommes arrêtés que le temps d’une baignade mais les activités ne manquent pas autour du lac : canyoning, randonnées, balades en vélo … vous ne vous ennuierez pas !

TIP :
Evitez la cascade Savika si vous voulez un coin calme : c’est envahi de touristes en été, c’est payant et ça ne vaut pas nécessairement le coup.

6. Profiter du soleil dans la ville de Piran

Adresse :
Parking : Fornace et Arze, Piran

Eglise Saint Georges : 4 Trubarjeva Ulica, Piran
Prix :
Parking : 1,20€ par heure

Murailles : 2€

Piran se situe à l’extrême sud-ouest de la Slovénie au bord de la mer adriatique et profite d’un climat méditerranéen. Son architecture médiévale en fait une ville très prisée des touristes mais aussi des Slovènes.

Une fois sur place, garez-vous sur l’un des deux parkings payants (Fornace ou Arze) puis empruntez la navette régulière pour vous rendre dans le centre de Piran. (Vous pouvez également y aller à pied mais sachez que les habitants prennent quotidiennement cette navette).

Que faire à Piran ?

En arrivant , admirez la belle place centrale de Tartini et passez à l’office de tourisme récupérer les infos essentielles sur la ville. Puis promenez vous dans la ville pour admirer les couleurs chatoyantes des façades des bâtiments. Grimpez les rues pour arriver jusqu’à l’Eglise Saint Georges. Continuez votre ascension pour atteindre les remparts de la ville qui vous offriront le meilleur point de vue sur Piran (2€). En fin de journée, profitez de la plage Piranska Punta et surtout de la douceur de l’eau de la mer adriatique pour aller piquer une tête.

Ne partez pas sans être passé par le magasin Piranske Soline, place Tartini, qui vend du sel de toute sorte : une bonne idée de souvenir à rapporter !

TIPS :
1. Ne perdez pas votre temps à essayer de vous garer dans un parking gratuit à Piran : il n’y en a pas, et vous risquez une amende de 200€ …
2. Messieurs, évitez de faire pipi n’importe où, sinon : couic !

Les Slovènes ne rigolent pas !

7. Passer derrière la cascade de Slap Peričnik

Adresse :
Parking : 4281, Triglavska cesta 69, Mojstrana

Prix :
Parking : 3€

La cascade de Slap Peričnik, située à une demie-heure du lac de Bled, est l’une des plus grosses cascades de Slovénie : elle culmine tout de mène à 68 mètres de haut ! Et pourtant, elle n’est pas encore très connue (ce qui permet de profiter de la cascade sans avoir trop de touristes).

Pour y aller, partez du village de Mosjtrana puis prenez la route qui longe la rivière et qui se transforme plus loin en piste. Une fois sur place, garez vous au petit parking du gîte Koča pri Peričniku (3€) puis dirigez vous en direction de la cascade.

Les chutes sont divisées en deux étapes : la première, d’une hauteur de 16 mètres (Peričnik supérieure) est un peu plus difficile d’accès que la seconde, plus basse (Peričnik inférieure), haute de 52 mètres. C’est au niveau de cette seconde cascade que vous pourrez vous amuser à vous rafraîchir en passant derrière. Un point de vue assez originale puisque vous pouvez vraiment contourner toute la chute d’eau.

Road-trip : 7 jours en Croatie

Nous sommes partis en Croatie lors d’un road-trip de 21 jours : 7 jours en Italie, 7 jours en Slovénie, 6 jours en Croatie et 1 jour en Autriche. Nous avons choisi de visiter cette année le nord de la Croatie car je connaissais déjà bien la Dalmatie pour y être allée quatre fois. Ce fut donc une découverte pour Pierre-Etienne et moi, et cela m’a permis d’avoir un autre regard sur un pays que je pensais bien connaître.

Alors, si vous aussi, vous souhaitez partir 7 jours en Croatie, voilà un programme fait pour vous !

Pour plus de détails, cliquez sur ce qui vous intéresse.

JOURS 1 & 2 : ZAGREB

  • Office de tourisme : pour récupérer les plans de la ville et de la Croatie, ainsi que les bons plans du moment (adresse : 1, Jurišićeva Ulića)
  • Place principale : c’est là que tout commence ! (adresse : Place Jelačić)
  • Cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie : pour comprendre l’importance de la religion dans un pays où elle a été synonyme de guerre pendant des années (adresse : 31, Kaptol)
  • Quartier historique de la ville haute : pour voir l’emblème de Zagreb avec l’église Saint-Marc et l’architecture colorée de la ville … entre autres ! (adresse église : 5, Svetog Marka trg)
  • La Stone gate : pour découvrir une mini chapelle faite dans un tunnel au milieu de la rue (adresse : 1-9 Kamenita Ulića)
  • Le Strossmartre : pour prendre du bon temps entre musique, verdure, pavés … et avoir une vue dégagée sur Zagreb
  • Le tunnel Grič : pour comprendre l’histoire de la Croatie (adresse : 3 ,Grič)
  • Le Parc Maksimir : pour profiter de la nature et se promener (adresse : Maksimir park)
  • Le Pavillon des Arts : pour se cultiver et découvrir les arts croates (adresse : 22 Trg, Kralija Tmonislava)
  • Le théâtre national : pour admirer l’architecture croate (adresse : 15 Trg, Republike Hrvatske)
  • Rue des restaurants : pour se requinquer après de longues journées de marche ! (adresse : Tkalčićeva Ulića)

JOUR 3 : SAMOBOR & TRAKOSCAN

  • Samobor : pour découvrir un château en ruines très dépaysant et replonger au XIIIème siècle. (adresse du parking : Starogradka Ulića)
    Temps : 30 min de Zagreb en voiture.
  • Kumrovec : pour voir la demeure natale de Tito et des vieilles maisons traditionnelles croates. (adresse : 18-19, Ulića Josipa Broza)
    Temps : 50 min de Samobor.
  • Trakošćan : pour admirer un château et son reflet dans le lac (adresse :  4 Trakošćan)
    Temps : 1h00 de Kumrovec.
  • Varaždin : pour faire un clin d’œil à l’évêque Grgur qu’on retrouve à Split ! (adresse : 9Trg Franjevački)
    Temps : 50 min de Trakošćan et 1h20 de Zagreb)

JOUR 4 : CIGOC & LE PARK LONJSKO POLJE

  • Čigoć : Pour faire coucou aux cigognes qui sont plus nombreuses que les habitants dans ce petit village presque abandonné. (Aller à l’office de tourisme à l’entrée du village sur la gauche pour plus d’informations et récupérer les cartes).
    Temps : 1h15 de Zagreb en voiture.
  • Park Lonjsko Polje : Pour y admirer (avec de la chance) des animaux sauvages et se promener dans un endroit reculé de la Croatie encore inconnu des touristes (adresse : 16 Krapje, Jasenovac).
    Temps : 1h15 de Zagreb en voiture.

JOUR 5 : LES LACS DE PLITVICE

  • Le Parc national de Plitvice : Pour découvrir un petit bijou de la Croatie qui appartient au patrimoine mondial de l’UNESCO. 16 lacs reliés entre eux par des chutes d’eau : un véritable petit coin de paradis.
    Temps : 2h de Zagreb en voiture.

JOUR 6 : AUTRICHE

  • Graz : Pour découvrir la petite ville de Graz et son architecture baroque et de la Renaissance. Pour flâner dans les rues et monter jusqu’à l’horloge de Schloßberg (forteresse de la ville). (adresse : Am Schlossberg).
    Temps : 2h30 de Zagreb en voiture.

JOUR 7 : PARK MEDVEDNICA & ZAGREB

  • Park Medvednica : Pour faire une randonnée dans les sentiers du mont Sljeme et découvrir les montagnes croates pour avoir un point de vue sur Zagreb. Pour aller au point le plus haut de Zagreb : la TV Tower de Zagreb.
    Temps : 50 min de Zagreb en voiture
  • Zagreb : Pour déambuler dans la rue principale (Adresse : Ilica Ulića) et prendre du bon temps pour ces dernières heures.

Ce que nous n’avons pas fait mais vous conseillons de faire :
– Le parc Jarun et son lac : si vous avez un chien c’est l’endroit dans lequel vous devez absolument aller pour qu’il se fasse des copains
– Le château Medvedgrad : dans le parc naturel de Medvenica (adresse : Prilaz Kraljičinom Zdencu)

Notre trajet :

Découvrez les 7 incontournables de Zagreb

Vous êtes à Zagreb quelques jours et vous ne savez pas par quoi commencer ? Quoi voir ? Quoi faire ? Cet article est fait pour vous ! Et si vous avez un peu plus de temps et que vous voulez aller en Croatie centrale et du nord, rendez-vous ici : Croatie centrale et du Nord

Et pour voir notre road-trip en Croatie, c’est juste là : 7 jours en Croatie

  1. Découvrir l’architecture de l’église Saint Marc
  2. Aller prier à la Cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie
  3. Se promener dans les allées du Strossmartre
  4. Etre replongé en période de guerre avec le tunnel Grič
  5. Prendre du bon temps dans le Parc Maksimir
  6. Aller déguster des plats typiques dans la Rue des restaurants
  7. Admirer la grandeur de la petite capitale sur la place principale

1. Découvrir l’architecture de l’église Saint Marc

Adresse :
5, Svetog Marka trg

L’église Saint Marc se situe dans la ville haute de Zagreb, sur la colline de Gornji Grad. Elle se trouve sur la place qui abrite le gouvernement croate mais aussi leur parlement dans le Palais de Bans. Vous verrez donc tout le temps des gardes.

L’église Saint Marc fut construite au XIIIème siècle mais son aspect gothique date du XVème siècle. Vous ne pouvez pas la louper avec son toit coloré et ses motifs faits avec les tuiles vernissées : les armoiries de Zagreb avec le château (à droite) et à gauche l’unification des royaumes de Croatie, Dalmatie et Slavonie.

Rapprochez-vous et regardez avec attention le portail : vous pourrez y voir Joseph, Marie et Jésus, ainsi que Saint Marc et son lion. De chaque côté du portail se trouvent les apôtres (ce sont des copies car les anciens ont été détruits). Malheureusement, il n’est pas possible de voir l’intérieur de l’église sauf si, comme nous, vous avez de la chance et tombez en plein mariage !

Déambulez dans les rues pavées et tombez sur la Cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie (point 2).

2. Aller prier à la Cathédrale de l’Assomption de la Vierge Marie

Adresse : 31, Kaptol

Située dans le quartier Kaptol, cette cathédrale de style néogothique est aussi appelée Cathédrale Saint Stéphane. Construite au XIème siècle, elle fut détruite deux siècles plus tard avec les invasions puis reconstruite. En 1880, un tremblement de terre vient à bout de la nef centrale et du clocher. Mais c’était sans compter sur l’obstination des Croates qui de nouveau reconstruisent la Cathédrale que nous connaissons aujourd’hui.

A noter que la Cathédrale a été entourée de remparts pour la protéger des attaques ottomanes du XVIème siècle. Cela en fait la Cathédrale la plus fortifiée d’Europe.

A l’extérieur, vous pourrez voir une statue de la Vierge Marie qui d’emblée vous fait comprendre pourquoi la Cathédrale lui est dédiée. Admirez également les deux flèches dirigées droit vers le ciel et culminant à plus de 100 mètres !

A l’intérieur, vous y trouverez, en plus des œuvres d’arts comme les fresques datant du XIIème siècle (les plus vieilles de Croatie) ou les vitraux très bien conservés, le cercueil du Bienheureux Cardinal Alojzije Stepinac (martyr). C’est aussi dans cette Cathédrale que se trouve une scène rare de la passion du Christ, car elle représente non pas Jésus seul sur la croix, comme c’est souvent le cas, mais en triptyque : Jésus est entouré des deux larrons dont les bras sont par-dessus le bois mais aussi de Marie et de Marie-Madeleine. Cette scène est surmontée d’un texte en alphabet glagolithique étant utilisé du IXème au XVème siècle mais gravé en 1941.

Les visites sont gratuites de 7h à 19h30.

3. Se promener dans les allées du Strossmartre

Adresse : 1-2 Prešernov trg

Créé au XIXème siècle, le quartier de Strossmartre fait vraiment penser à un petit Montmartre : il surplombe la ville basse et offre un très joli panorama, surtout à la tombée de la nuit.

Accédez au quartier soit par le funiculaire (4 kunas) soit par la rue Radičeva. Sachez que si vous empruntez le funiculaire, avec ses 66 mètres de long et 30 mètres de dénivelé, il est l’un des plus petits au monde ! Une fois sur place, plongez dans l’univers croate entre la musique, les petites cabanes et la bonne humeur communicative des gens qui s’y trouvent, que ce soit pour travailler, boire un verre, danser ou chanter. Un très bel endroit, donc, si vous voulez passer un bon moment.

TIPS :
Le soir, le quartier s’anime et devient un véritable lieu de rencontre pour les habitants de la capitale. Choisissez ce moment pour l’ambiance.
Passez par Strossmartre pour vous rendre à l’Eglise Saint Marc.

4. Etre replongé en période de guerre avec le tunnel Grič

Adresse : 3 ,Grič

Le tunnel Grič a été construit pendant la seconde guerre mondiale pour abriter les Croates des bombes sur la ville. Puis, il n’a plus été utilisé pendant des années. Mais en 1991, la guerre de Yougoslavie commence et le tunnel retrouve sa fonction de protection. Cela durera jusqu’à la fin de la guerre, en 1995. Aujourd’hui les Croates l’utilisent surtout comme un raccourci. En effet, il permet de rallier la rue Mesnička depuis celle de Stjepan Radić. Régulièrement, on y retourne aussi pour se cultiver puisque son architecture et sa sonorité font de lui un endroit intéressant pour les artistes : de nombreuses expositions ont lieu dans ce tunnel emprunt d’histoire.

5. Prendre du bon temps dans le Parc Maksimir

Adresse : Maksimir park
Zoo : gratuit avec la carte de Zagreb, sinon 30 kunas (4€)

Plus vieux parc de Zagreb, le parc Maksimir a été créé à la fin du XVIIIème siècle par l’évêque Maximilien Vrhovac . Pour y accéder depuis le centre-ville, prenez le tramway n°5, 7, 11 ou 12 et descendez au niveau du stade de foot du Dinamo Zagreb.

Promenez-vous dans ce coin de nature un peu excentré de la ville et profitez de tout ce que le parc peut vous offrir : chant des oiseaux, peintres ambulants … mais aussi les joggeurs. Un joli endroit pour une promenade en famille. Si le cœur vous en dit, passez par le zoo. N’étant pas spécialement pour les animaux enfermés, nous n’y sommes pas allés mais vous pourrez y voir des pélicans, des pandas roux, des léopards, des oryx, des chimpanzés, des vautours, des kangourous … bref, il y en aura pour tous ! Selon l’heure à laquelle vous y allez, vous pourrez même voir les soigneurs nourrir les animaux. Ensuite, prenez un peu de hauteur en grimpant la (toute petite) colline et désaltérez vous au café Vidikovac avec une vue sur le parc et ses promeneurs.

6. Aller déguster des plats typiques dans la Rue des restaurants

Adresse : Tkalčićeva Ulića

Si vous cherchez un restaurant où manger, c’est vraiment l’endroit où vous devez aller. Restaurants à foison, vous trouverez automatiquement le type de cuisine que vous voulez : indienne, chinoise, italienne ou tous simplement croate, déambulez et faites votre choix.

Les Croates aiment beaucoup cette rue piétonne qui offre souvent des festivals : rue la plus animée de Zagreb, ça bouge !

7. Admirer la grandeur de la petite capitale sur la place principale

Adresse :  Place Jelačić

La Place Ban Jelačić est un peu là où tout commence. Bon, déjà, c’est là que se trouve l’office de tourisme mais c’est aussi le lieu transitoire entre la ville basse et la ville haute. Située en plein cœur de Zagreb, elle est appelée Place Jelačić en honneur à un grand militaire. D’ailleurs, vous ne pouvez pas le louper, puisqu’il trône fièrement au milieu de la place sur son cheval. C’est de cette place que part la plus grande rue de Zagreb : la rue Ilica.

La place Jelačić, qui existe depuis le XVIIème siècle, est aussi le point de rassemblement des grands événements de la vie croate. Pour preuve, nous y sommes allés quelques jours après la défaite de la Croatie face à la France pour la finale de la coupe du monde 2018, et les joueurs de l’équipe nationale avaient rendez-vous avec le peuple et la Présidente sur cette place. En leur honneur, une cape immense de damier a été accrochée au coup de Jelačić pour fêter le retour des héros.

Les 7 lieux incontournables de Croatie centrale et du Nord

La Croatie, qui n’a connu son indépendance qu’en 1991 (soit il n’y a même pas 30 ans) est un pays encore marqué par la guerre à certains endroits, un pays où les populations se souviennent des périodes difficiles qu’elles ont dû affronter. La Croatie semble parfois figée dans le passé mais pourtant, si l’on sait où aller, elle peut nous surprendre et nous conquérir par son incroyable beauté.

Petit retour sur les 7 lieux incontournables en Croatie centrale et Croatie du nord …

Et pour plus de détails sur notre road-trip en Croatie, c’est ici => Road-trip en Croatie

  1. Etre ébahi par les lacs de Plitvice.
  2. Faire un séjour dans le passé au château de Samobor.
  3. Aller dire bonjour aux cigognes à Čigoć.
  4. Chercher des animaux sauvages du Park Lonjsko Polje.
  5. Admirer le reflet du château de Trakošćan.
  6. Se sentir seul au monde au milieu du Park Medvednica.
  7. Faire un coucou à Tito à Kumrovec.

1. Etre ébahi par les lacs de Plitvice

Adresse :
Parking entrée n°1 :
Lička Kuća
Parking entrée n°2 : Josipa Jovića
Prix :
Parking n°1 : env. 1€ par heure (8kn)
Entrée : de 10€ à 40€ (de 80 à 300 kn)
Les prix varient très vite : pour plus d’infos, rendez-vous ici : Prix Plitvice

Les lacs de Plitvice se situent dans le centre de la Croatie. Le parc dans lesquels ils se trouvent a été créé en 1949 et 30 ans plus tard, sa beauté a été récompensée : en 1979, les lacs ont été inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

D’une superficie de 300 km², les 16 lacs sont disposés les uns au dessus des autres ce qui en fait une merveille architecturale de la nature. En effet, plus de 90 cascades leur permettent d’être reliés les uns aux autres puisque chacune d’entre elles se déverse dans un lac inférieur. Les eaux d’une couleur incroyable oscillant entre le bleu turquoise et le vert émeraude vous en mettront plein les yeux. La baignade y est interdite sauf pour les poissons que vous pourrez admirer tellement l’eau est claire et limpide.

Si vous voulez suivre notre itinéraire, partez de l’entrée du parking n°1 et commencez par admirer l’incroyable cascade finale haute de 40 mètres (ou de départ, selon d’où vous partez) puis laissez vous guider au gré de vos envies le long des lacs. A un moment, prenez un petit bateau (compris dans le prix d’entrée du parc) et admirez d’encore plus près les eaux bleues du lac Kozjak. Continuer de grimper et regardez la vue incroyable qui s’offre à vous : les lacs se déversent naturellement les uns dans les autres. A la fin de votre randonnée, vous avez accès à un bus qui vous ramène au parking de départ (encore une fois, compris dans le prix d’entrée).

Nous avons fait les lacs en pleine période estivale et leur affluence peut parfois être gênante (difficile d’avancer, de prendre de belles photos, …) Après avoir parlé avec des Croates, il semblerait que la meilleure période pour aller à Plitvice est le printemps : l’eau est plus haute et les touristes moins nombreux (et c’est aussi moins cher !) A vos calendriers donc …

TIP :
Contrairement à ce qu’on peut lire sur certains sites/blogs, vous n’avez pas besoin d’un guide pour visiter les lacs.

Pour plus d’infos sur les lacs de Plitvice, leur site est juste là => Lacs de Plitvice

2. Faire un séjour dans le passé au château de Samobor

Adresse :
7 Ulića Mirka Kleščića
, Samobor
Parking : Starogradska Ulića
Prix :
gratuit

Le château de Samobor se situe à 30 minutes à l’ouest de Zagreb. Datant du 13ème siècle, ce château en ruines se trouve sur la colline de Tepec, à 10 minutes du centre-ville de Samobor, une petite ville où tout est propre et en bon état : bienvenue dans la partie riche de la région ! A l’époque où la Croatie n’existait pas encore, il servait à défendre le peuple du roi tchèque contre la Hongrie.

Pour accéder au château que vous apercevez depuis le centre-ville, suivez la petite rivière depuis le parking prévu ci-dessus, puis prenez l’un des chemins de randonnées. Au bout de 10 minutes de montée, vous apercevrez les ruines de ce château. Impressionnantes par leur hauteur, elles laissent facilement imaginer l’épaisseur des murs et la taille du château il y a sept siècles. Vous pouvez aussi profiter de votre hauteur pour admirez la ville de Samobor et les collines alentours avec un point de vue imprenanble.

3. Aller dire bonjour aux cigognes à Čigoć

Adresse : 26, Čigoć

Située à 1h15 au sud-est de Zagreb, dans le parc Lonjsko Polje, la petite ville de Čigoć porte bien son nom et pour cause : c’est là qu’habitent à l’année des centaines de cigognes blanches. Il se dit même qu’elles sont plus nombreuses que les habitants ! Il est vrai cependant que le village est tout petit et que ce n’est donc pas bien difficile…

Rendez-vous au centre d’informations (Prijamni centar) situé sur votre gauche en venant de Zagreb, juste à l’entrée du village. Vous serez accueillis chaleureusement par un amoureux des animaux et en particulier des oiseaux, qui pourra vous donner de précieux conseils concernant le parc de Lonjsko Polje. Grâce à lui, vous pourrez voir les cigognes de très près car, à l’intérieur de son jardin se trouve une longue vue placée de façon à voir deux nids de cigognes. Une belle expérience, donc ! Avant de partir, prenez le temps de voir les petites maisons construites en chêne locale qui fleurissent le long de la route.

TIP :
Achetez une carte du parc au centre d’informations : non seulement vous aurez un souvenir mais en plus ça peut être très utile !

4. Chercher des animaux sauvages du Park Lonjsko Polje.

Adresse :
16 Krapje, Jasenovac
Prix :
Billet classique : 15 kn (env. 2€)

Passez à l’un des centres d’informations, soit à Čigoć, soit à Krapje ou à Jasenovac dans lesquels vous pourrez glaner des informations selon ce que vous voulez faire, voir, selon votre mode de déplacement aussi dans ce parc qui est protégé depuis 1998 … Ce sera aussi l’occasion pour vous de récupérer une carte du parc pour y voir plus clair et vous repérer une fois à l’intérieur (ça, c’est si vous êtes comme Pierre-Etienne parce que moi, je n’ai pas vraiment le sens de l’orientation… ^^) car le parc fait près de 500 km² !

Pour notre part, nous avons décidé de partir à l’aventure du côté nord-ouest du parc (aux alentours de Čigoć) parce que je voulais voir des chevaux sauvages… Nous avons roulé, marché, mais rien trouvé… Quelle déception ! Ceci dit, nous sommes tombés sur des petits cochons super mignons qui se baladaient au milieu de nulle part ! Nous avons continué de rouler, de marcher … Et là ! Nous avons déniché un troupeau entier de chevaux sauvages (les chevaux sont des animaux grégaires et sont donc rarement seuls…). D’un coup, une quarantaine de chevaux a surgi de dessous d’un pont au galop : impressionnant ! Une fois qu’ils avaient compris que nous étions inoffensifs, ils se sont calmés et nous avons pu continuer à les observer quelques instants.

Ce parc est un très bon endroit si vous souhaitez observer des animaux et que vous êtes armés de patience (et peut-être d’un peu de chance aussi, comme à chaque fois avec l’observation animale … ). En effet, vous pourrez y trouver une multitude d’espèces d’oiseaux différents – près de 250 : (des rapaces comme des aigles ou des busards, mais aussi des martins pêcheurs, des rois cailles, … et des cigognes bien sûr !). Vous y trouverez aussi beaucoup de poissons dans les rivières que vous croiserez et notamment la rivière Sava autour de laquelle le parc se trouve. Et bien sûr, des animaux plus gros comme des sangliers ou des cochons sauvages, des bovins, des cerfs, des chevreuils et évidemment, des chevaux !

Il n’y a presque pas de touristes dans ce parc, ce qui est très agréable ! C’est aussi une bonne façon de découvrir la cuisine locale comme le fameux goulache ! Pour ceux que ça intéresse, le nord du parc est traversé par la route des vins, mais nous ne l’avons pas faite.

TIPS :
1. Le parc est très humide, si vous êtes sensible au petites bêtes et aux moustiques, prenez de quoi vous couvrir et vous protéger !
2. Il peut aussi y faire très chaud ! N’oubliez pas d’amener à boire mais de ne rien laisser dans la nature !

5. Admirer le reflet du château de Trakošćan

Adresse :
4 Trakošćan
, Brednja
Prix :
Parking : 1 kn (env. 0,10€)
Parking + Château : 40 kn (env. 5,50€ )

Le château néogothique de Trakošćan se trouve à 1 heure au nord de Zagreb. Construit au XIIIème siècle, il ne devient ce qu’on voit aujourd’hui qu’à partir du XIXème siècle. Entouré par un magnifique parc et un lac artificiel, le château se trouve dans un lieu qui pourrait faire penser aux contes de fée. C’est peut-être pour cette raison qu’il attire aujourd’hui autant de touristes. Si vous voulez le visiter, vous y trouverez de très belles pièces comme la bibliothèque, les cuisines, la salle d’armes ou … la prison ! (où vous pouvez laisser la personne qui vous accompagne ^^).

Dans le parc, vous verrez la chapelle de Sainte Croix que les Croates plébiscitent encore énormément aujourd’hui pour se marier. Et surtout, vous pourrez admirer le magnifique reflet du château blanc dans les eaux sombres du lac : splendide !

6. Se sentir seul au monde au milieu du Park Medvednica

Adresse : 6 Sljemenska cesta

Prix : gratuit

Le Parc Medvenica se trouve à moins d’une heure de Zagreb. En hiver, les randonnées se transforment en pistes car le parc devient une petite station de ski pour tous les Croates adeptes des sports de glisse.

Pour y accéder, vous pouvez comme nous prendre le bus, facile à l’aller mais le retour a été compliqué. En effet, le bus n’est jamais passé dans l’autre sens et nous avons été condamnés à rentrer à pied en compagnie de deux autres jeunes Croates. En plus de ça, un énorme orage s’est abattu sur nous : c’est ce qu’on appelle avoir la poisse. La chance a tourné pour nous quand nous avons été pris en stop et avons pu finalement rentrer… Tout ça pour dire que si vous le pouvez, prenez la voiture, c’est plus sûr niveau horaire ^^

Une fois sur place, choisissez de partir en direction de la TV Tower pour atteindre le point culminant de la montagne. On vous prévient, ne venez pas admirer la beauté de son architecture parce que, soyons honnêtes, cette tour est juste horrible ! Puis allez vous rafraîchir au bar/restaurant en profitant de la vue panoramique que la terrasse offre. Enfin, redescendez vers la voiture. Peut-être en route ferez vous la connaissance d’un restaurateur Croate qui vous invitera comme nous à boire un verre d’alcool traditionnel (ça arrache !!!) ? Une très belle rencontre avec cette homme qui nous a présenté son métier, sa famille, et nous a même offert un livre sur toutes les plantes que nous pouvions trouver dans le parc : adorable !! Qui a dit que les Croates pouvaient être bourrus ?

Sur le chemin du retour, vous pouvez aller visiter un château médiéval fortifié : le château de Medvedgrad. N’oubliez pas non plus de profiter de la vue sur Zagreb !

TIP :
Attention, le chemin d’accès au château de Medvedgrad est assez compliqué en voiture, évitez de le faire par temps de pluie, surtout que vous ne pourrez pas profiter de la vue.

7. Faire un coucou à Tito à Kumrovec

Adresse :
18-19, Ulića Josipa Broza
, Kumrovec
Prix :
20 kn (env. 2,50€)

Si vous êtes féru d’histoire, aller faire un tour dans le village de Kumrovec, situé à 1 heure, au nord-ouest de Zagreb. Vous découvrirez des maisons traditionnelles parmi lesquelles la maison natale de Tito, le fondateur de la Yougoslavie communiste. Ce petit village est un véritable musée ethnographique à ciel ouvert avec à l’intérieur les meubles , les décors, les vêtements et les outils du siècle dernier.

Vous pourrez également bien évidemment découvrir l’histoire de Tito dans ce musée et comprendre l’influence qu’il a eu sur les Croates mais aussi sur toute la Yougoslavie lors de presque 30 ans de présidence (Tito s’était proclamé Président à vie de la Yougoslavie en 1974).

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer